GSK rejette 45 litres de liquide contaminé par la polio

06/09/2014




Ce mardi 2 septembre, l'entreprise pharmaceutique GSK (de Rixensart) a rejeté 45 litres de liquide contaminé par le virus de la polio vers la station d'épuration de Rosières, liquide qui s'est ensuite retrouvé dans la rivière Lasne.
Il s'agirait d'une erreur humaine intervenue lors de la décontamination d'une cuve pendant la production de vaccins. Des mesures vont être prises pour éviter tout autre incident à l'avenir.


La direction de la station d'épuration a été directement avertie après l'incident, les membres du personnel ayant pu être en contact avec le liquide ont pu être directement pris en charge par des médecins et vaccinés.


D'après l'institut Scientifique de Santé publique et le Conseil supérieur de la santé, il n'y aurait aucun danger pour la population, la station d'épuration de Rosière ne rejette d'ailleurs pas son eau vers le réseau d'approvisionnement en eau potable. De plus, les possibilités d'être infecté par la polio pour les personnes ayant été exposées à l'eau de la rivière sont très limitées vu le niveau de dilution du liquide et le taux de vaccination de la population à la polio Belge.


Le ministre wallon de l'Environnement Carlo Di Antonio à demandé un rapport précis de l'accident aux services publics de police et contrôle, aux gestionnaires de la station d'épuration et à l'entreprise GSK.



Cet article vous a plu ? Partagez le sur les réseaux sociaux !


Retourner à la liste des actualités