Qu'est ce qu'une toilette sèche ?


Qu'est ce qu'une toilette sèche ?


Les toilettes sèches sont des toilettes qui n'utilisent pas d'eau pour fonctionner. Il existe deux types de toilettes sèches: les toilettes à litière et les toilettes à séparation (l'urine et les fèces sont séparés).



Les toilettes sèches à litière


Une toilette à litière, également appelée TLB (toilettes à litière bio-maîtrisée), n'est en réalité qu'un simple sceau en acier inoxydable placé dans un meuble. Ce meuble est muni d'un couvercle et d'une jupe de protection. À coté de ce meuble il faudra prévoir un bac à litière, qui remplacera l'usage de l'eau dans les toilettes, et un pulvérisateur (simple pulvérisateur pour plante d'intérieure).


Avant d'utiliser votre TLB, il faut déposé une couche de litière de quelques centimètres au fond de votre sceau. Après chaque utilisation, il suffira de couvrir les selles avec une feuille de papier toilette et un peu de litière humidifiée grâce au pulvérisateur. Une toilette à litière ne dégage pas plus d'odeur qu'une toilette ordinaire. La seule odeur particulière qui puisse ce dégager d'une TLB est l'odeur de la litière, c'est à dire une odeur de bois.


Il faudra vider le sceau de votre TLB environ 1 à 2 fois par semaine (en fonction de la taille de votre seau et de son utilisation) dans votre carré à compost. Ce carré à compost devra être vidé chaque année au mois de novembre, le contenu de ce carré devra être recouvert de paille et laissé au repos durant au moins une année complète avant de pouvoir être utilisé dans le jardin ou même le potager.


Penser à bien nettoyer votre sceau après chaque vidange, vous pouvez utiliser plusieurs sceau pour remplacer le premier quand le second est entrain d'être lavé.


Les toilettes sèches à litières possèdent de nombreux avantages: elle constitue une ressource naturelle pour la terre, elle respecte le cycle de l'eau (les fèces se dégradent mal dans l'eau), elle est silencieuse à l'utilisation (pas de bruit de chasse d'eau) et vous permettra de faire des économies d'eaux (environ 35% de votre facture d'eau provient de l'utilisation de la chasse d'eau !)


Pour ce qui est des inconvénients, outre le blocage culturelle, c'est la vidange du sceau de votre TLB qui s'avère être le plus contraignant.



Les toilettes sèches à séparation d'urine


Ce sont des toilettes sèches qui séparent les urines des fèces. L'urine représente environ 90% du volume de nos excréments et comporte environ 80% des nutriments.
Les fèces quand à eux contiennent des germes pathogènes nécessitant d'être composté et ne représentent qu'environ 20% des nutriments. C'est en partant de ce constat qu'on à décidé de séparer les urines des fèces afin de réduire le volume des matières à hygiénisé et de pouvoir utiliser rapidement les nutriments présent dans l'urine (utiliser comme un engrais liquide).


Malheureusement dans la pratique, cette solution présente de nombreux désavantages...


Comme les toilettes à séparation fonctionnent sans litière, il faut prévoir un système d'aération pour se débarrasser des odeurs, un tel système est coûteux, prend de la place et nécessite de l'électricité pour fonctionner. Il faut donc ajouté au coût d'installation (déjà élevé) un coût de fonctionnement, sans compter qu'en cas de coupure de courant vos toilettes ne seront plus aérées.


De plus, l'épandage et la valorisation de grand volume d'urine nécessite une zone d'épandage d'au moins 235 m² par personne pour ne pas dépasser les normes européennes sur l'épandage d'azote. Ce qui représente environ 1000m² pour une famille de 4 personnes.



Cet article vous a plu ? Partagez le sur les réseaux sociaux !