Le cycle de l'eau


Le cycle de l'eau


Le cycle de l'eau, également appelé cycle hydrologique, représente le parcours de l'eau entre les les différents grands réservoirs naturels.


Voici comment l'eau est répartie entre ces différents réservoirs



  • 97.25% dans les océans
  • 2.05% dans les glaciers
  • 0.68% dans les eaux souterraines
  • 0.01% dans les lacs d'eau douce/li>
  • 0.050% dans l'humidité des sols
  • 0.001% dans l'atmosphère
  • 0.0001% dans les cours d'eau


Il existe deux types de réservoirs: les conducteurs (cours d'eau, et atmosphère) et les accumulateurs (océans, glaciers, eaux souterraines). L'ensemble de ces réservoirs représente la totalité de l'eau sur terre, on appelle cela l'hydrosphère. On estime le volume total de l'hydrosphère à 1400 millions de km³, le volume d'eau sur terre reste identique, il est recyclé sans cesse depuis 3 milliards d'années.



Le parcours de l'eau entre réservoirs


L'eau circule entre les différents réservoirs grâce au soleil, plus précisément à l'énergie solaire. Grâce à l'énergie solaire, une partie de l'eau contenue dans l'hydrosphère va s'évaporer dans l'atmosphère sous forme de vapeur d'eau. En montant dans l'atmosphère l'eau va se refroidir et se condensé pour retomber sous forme de précipitation (neige ou pluie). 61% de ces précipitations vont s'évaporer à nouveau, 16% vont rejoindre les cours d'eau par ruissellement et 23% s'infiltreront dans les nappes et rivières souterraines. La somme totale des évaporations (estimée à 496000km³/an) est toujours égale à la somme des précipitations.


les étapes du cycle de l'eau



L'importance des végétaux dans le cycle de l'eau


Lors des précipitations, une partie de l'eau pompée par les racines des végétaux est relâchée dans l'atmosphère, on appelle cela la transpiration des végétaux. Le reste de l'eau est quand à lui, retenu dans la plante. En cas de déforestation, le ruissellement de l'eau augmente car les plantes ne peuvent plus absorber les précipitations ce qui a pour conséquence d'augmente les risques d’inondations. La quantité d'eau transférée vers l'atmosphère via l’évaporation au niveau du sol et la transpiration des plantes est appelée évapotranspiration.



Le cycle profond


Le cycle profond est le nom donné au cycle de l'eau "magmatique". Ce cycle est influencer par le magma terrestre, qui fait tourner l'eau dans l'écorce terrestre par des fentes et espaces souterrains en transportant chaleur et matière dissoute. Quand l'eau du cycle atmosphérique s'infiltre dans le sol est elle bloquée par des contre pressions du cycle magmatique. Ces deux cycles échanges cependant des volumes d'eau à travers les geysers, les sources d'eau chaudes et l'infiltration d'eau dans le sol.



Cet article vous a plu ? Partagez le sur les réseaux sociaux !